Devis gratuit ! cliquez ici pour réduire votre facture d’énergie

Nouvelle construction : quelle installation de chauffage choisir ?

Choisir une installation de chauffage ne doit pas se faire à la légère. Pour une nouvelle construction, les normes énergétiques guident désormais le choix. On vous aide à faire le vôtre.

Nouvelle construction - Quel système de chauffage choisir?Les normes énergétiques sont devenues de plus en plus strictes pour les nouvelles constructions. Une maison doit aujourd’hui être basse énergie, très basse énergie voire passive. En 2021, tous les nouveaux bâtiments devront présenter une consommation énergétique quasi nulle. Une décision imposée par l’Union européenne. Alors quelle installation de chauffage choisir pour sa nouvelle construction ? Plusieurs options s’offrent à vous…

La pompe à chaleur

Ecologique et économique, elle puise la chaleur qu’elle diffuse dans la nature (dans l’air, l’eau ou la terre) grâce à un compresseur qui fonctionne à l’électricité. La chaleur est transmise soit via un chauffage par le sol, un chauffage mural ou des radiateurs basse température. Avec une pompe à chaleur, on n’est pas dépendant du prix des combustibles fossiles. Et on ne tombe jamais à court de combustible !

Autre avantage : la plupart des pompes à chaleur sont réversibles. Cela signifie qu’en été, vous pouvez les utiliser comme air conditionné écologique.

Par contre, choisir une pompe à chaleur impose une maison parfaitement isolée. « On conseille aussi de coupler une pompe à chaleur à une installation photovoltaïque », note Guy Diricq, responsable commercial chez Dauvister. « De cette façon, l’électricité nécessaire à faire fonctionner la pompe à chaleur ne vous coûtera pratiquement rien. »

L’installation d’une pompe à chaleur représente un investissement un peu plus conséquent qu’une chaudière à condensation. Mais il existe des primes. Et choisir une pompe à chaleur réduit d’environ 75 % le montant de la facture d’énergie.

Idéal pour : les maisons basse ou très basse énergie, très bien isolées, avec peu de voisinage (optez toujours pour les modèles les plus silencieux).

La chaudière biomasse, à bois ou pellets

La chaudière biomasse utilise des matières organiques en décomposition (bois, céréales, etc.) pour en retirer l’énergie. C’est écologique et économique.

Idem pour la chaudière à bois qui, elle, utilise soit des bûches, soit des pellets selon les modèles. « Ce type de chaudière garantit un rendement élevé, une consommation inférieure, un minimum de rejets, tout en diffusant une chaleur confortable et continue dans chaque pièce », souligne Guy Diricq. Elle permet aussi de produire de l’eau chaude.

Comme pour la pompe à chaleur, la chaleur peut être transmise soit via un chauffage par le sol, un chauffage mural ou des radiateurs basse température.

Côté primes, il en existe pour les chaudières biomasse à alimentation automatique.

L’inconvénient majeur de ces chaudières ? Mieux vaut disposer d’un espace de stockage suffisant pour entreposer le combustible. La chaudière à bûches exigera aussi un bois le plus sec possible si vous ne voulez pas perdre en rendement. Sinon, ces chaudières sont généralement équipées d’un système d’alimentation automatisé du combustible.

Idéal pour : les maisons basse ou très basse énergie, très bien isolées, disposant d’une surface suffisante pour stocker le combustible sans trop empiéter sur l’espace habitable.

Le poêle à pellets

Dans une nouvelle construction, on peut parfaitement se passer de système de chauffage et se contenter d’un poêle à pellets. Enfin… uniquement dans les maisons passives.

Le coût d’installation est faible, le combustible souvent moins cher que du gaz ou du mazout, et le système est écologique.

Reste que le poêle à pellets a tout de même des inconvénients : vous devrez installer un autre système pour assurer la production d’eau chaude, vous devrez entretenir votre poêle très régulièrement à cause de la production de cendres et le rendement dépendra de la qualité des pellets (préférez toujours les pellets premium et certifiés)

Idéal pour : les maisons passives.

La chaudière à condensation + boiler solaire

La chaudière à condensation est la technologie la plus performante pour le gaz et le mazout. Elle consomme 33 % d’énergie en moins qu’une chaudière classique. Pour une nouvelle construction, on privilégiera un petit modèle couplé à un boiler solaire qui permettra de couvrir 40 % des besoins en chauffage. Des primes existent pour les boilers solaires et pour les chaudières à condensation mais uniquement au gaz naturel.

Au gaz ou au mazout la chaudière à condensation ? Si le gaz est disponible dans votre rue, préférez cette solution. Elle vous évitera de prévoir un espace de stockage du combustible. De plus, selon l’Institut De Nayer à Malines, le prix annuel, lissé sur 20 ans, d’une chaudière au gaz naturel (achat, entretien, consommation, subsides) est inférieur de 18 % à celle au mazout. Le gaz est aussi plus écologique.

Idéal pour : les maisons basse énergie et les petits budgets.

Vous ne construisez pas mais vous rénovez ? Lisez notre article « Quel système de chauffage choisir lors d’une rénovation ?"

Contactez-nous pour trouver ensemble le système de chauffage le plus approprié pour votre nouvelle construction.

Contactez-nous

Galerie médias

  • chauffage-nouvelle-construction

Category :   L'actualité