Devis gratuit ! cliquez ici pour réduire votre facture d’énergie

Risque de black-out cet hiver en Belgique? Dauvister a des solutions!

Suite à l'arrêt des réacteurs nucléaires de Doel 3, Tihange 2 puis, plus récemment, de Doel 4, la Belgique risque de manquer de courant cet hiver. D'après Elia, le gestionnaire du réseau à haute tension, le pays risque de manquer de courant pendant 49 heures cet hiver...

Suite à l'arrêt des réacteurs nucléaires de Doel 3, Tihange 2 puis, plus récemment, de Doel 4, la Belgique risque de manquer de courant cet hiver. D'après Elia, le gestionnaire du réseau à haute tension, le pays risque de manquer de courant pendant 49 heures cet hiver (et jusqu'à 116 heures en cas d'hiver exceptionnel).

Sur les 7 réacteurs nucléaires que compte la Belgique, 3 sont actuellement à l'arrêt pour des raisons diverses (fissures ou sabotage). Conséquence : la Belgique devrait perdre environ un tiers de sa production d'électricité par rapport à 2013, soit environ 2.000 MW. Du coup, même en considérant qu'il n'y aurait pas de maintenance des centrales cet hiver et en intégrant la réserve stratégique de 850 MW qui se met en place, Elia estime que le pays pourrait manquer d'électricité durant 49 heures entre le 1er novembre 2014 et le 31 mars 2015. Pire : en cas d'hiver exceptionnellement rude (susceptible de se produire une fois tous les 20 ans), le gestionnaire de réseau arrive à un total de 116 heures durant lesquelles la demande ne pourra être couverte.

Va-t-on procéder à des délestages cet hiver ?

Face à l'inquiétude des citoyens, la nouvelle secrétaire d'Etat à l'Energie, Catherine Fonck, a tenté de calmer le jeu. "Ces 49 heures de pénurie signifient 49 heures potentiellement difficiles, pas 49 heures avec 0 MW. Et on n'aura peut-être aucune heure de délestage, parce que l'étude d'Elia n'intègre pas tout le travail que nous sommes en train de réaliser". Pour éviter un scénario catastrophe, Elia et Catherine Fonck misent sur une consommation plus responsable de la part des administrations et des citoyens en vue de réaliser des économies d'énergie, espèrent que Doel 4 sera à nouveau opérationnel dès le mois de décembre afin de faire face aux pics de production prévus aux mois de janvier et février et ont prévu un mécanisme de déséquilibre à 4.500 euros par MWh pour inciter les fournisseurs à jouer sur leur offre et la demande de leurs clients.

Face à cette situation, Dauvister a des solutions pour les entreprises et les particuliers qui désirent éviter de subir des coupures de courant ! Contactez-nous !

Edit : Découvrez ci-dessous la carte des zones de délestage dévoilée par le SPF Economie 

Galerie médias

  • carte-zone-delestage-penurie-electricite

Category :   L'actualité