Rappelez-moi

Panneaux solaires : le tarif prosumer sera d'application dès le 1er janvier 2020

La nouvelle est tombée : en 2020, il faudra compter avec le tarif prosumer. Sa date d'entrée en vigueur a été fixée au 1er janvier. À quoi correspond-t-il ? Quelles répercussions sur votre facture ? Dauvister vous éclaire ! 

UPDATE : le tarif prosumer ne devrait finalement pas faire son arrivée avant... 2025. Plus d'informations ici

Propriétaires et futurs propriétaires de panneaux photovoltaïques, cet article devrait tout particulièrement vous intéresser. Nous vous y livrons tout ce qu'il vous faut savoir quant au futur tarif prosumer. À vos notes !

Le tarif prosumer expliqué

Prosumer : définition

Avant d'entrer dans le vif du sujet, attardons-nous dans un premier temps à définir ce qu'est un prosumer... 

"Un prosumer est un utilisateur du réseau de distribution basse tension disposant d'une installation de production d'électricité décentralisée dont la puissance est inférieure ou égale à 10kVA, susceptible d'injecter et de prélever de l'électricité au réseau sur le même point de raccordement." - CWaPE (Commission wallonne pour l'Énergie).

Si le terme "prosumer", contraction de "producteur" et de "consommateur" est généralement employé, "prosommateur" lui est un synonyme. 

Pour faire court, disons que sont qualifiés de prosumers les consommateurs détenteurs de panneaux photovoltaïques.

Le tarif prosumer en pratique

Si la notion de prosumer est désormais acquise, reste désormais à nous pencher sur ce fameux tarif... Pourquoi tarif ? Car il ne s'agit pas d'une taxe, dit la CWaPE. L'objectif du tarif prosumer ? "Faire contribuer de manière équitable l'ensemble des utilisateurs du réseau de distribution d'électricité aux coûts de celui-ci"

Actuellement, les coûts de ce réseau sont uniquement supportés par les consommateurs sans panneaux et les consommateurs avec panneaux consommant plus d'électricité que la quantité produite. Pour la CWaPE et le gouvernement wallon, ça n'a que trop duré. L'introduction de ce tarif contraindra donc les prosumers à participer aux frais du réseau, ce qui aura pour effet de faire diminuer le coût du kWh pour la majorité des consommateurs. 

Tarif prosumer : d'application dès le 1er janvier 2020

Dans un premier temps annoncé pour le 1er janvier 2019 puis reporté au 1er juillet de la même année, le tarif prosumer pointera finalement le bout de son nez le 1er janvier 2020.

Tarif prosumer : quel(s) impact(s) ? 

Parlons peu, parlons chiffres... Ce qui intéresse les propriétaires de panneaux photovoltaïques, c'est évidemment de connaître l'impact de ce tarif sur leur facture. 

À la grosse louche, il vous faudra compter, au maximum, sur une hausse annuelle de 500€... 

Sachez en outre que le tarif prosumer est fonction du gestionnaire de réseau de distribution sur lequel le prosumer est raccordé. 

Pour des données chiffrées, référez-vous au tableau ci-dessous :

Tarif prosumer capacitaire - Panneaux solaires

(N.B. : le tableau affiche les tarifs prosumers capacitaires, voir ci-dessous pour la différence entre les tarifs capacitaires et proportionnels). 

Tarif capacitaire/forfaitaire ou tarif proportionnel/réel ? 

S'il ne vous sera pas possible d'échapper à ce tarif, il vous sera néanmoins laissé la possibilité de choisir entre deux options : le tarif capacitaire, également appelé tarif forfaitaire et le tarif proportionnel ou tarif réel

En pratique, opteront pour le tarif proportionnel/réel les ménages qui estiment autoconsommer plus que 37,76% de leur production. 

Le tarif prosumer : uniquement pour les installations réalisées après le 1er janvier 2020 ? 

Quant à savoir si tous les prosumers seront soumis à ce tarif ou si ne seront concernés que ceux qui ont installés des panneaux photovoltaïques après le 31 décembre 2019, le suspens court toujours... 

En effet, si Jean-Luc Crucke, ministre Wallon de l'Énergie, annonçait en début d'année qu'il ne souhaitait pas que soient impactés les actuels propriétaires de panneaux photovoltaïques (ces derniers n'ayant logiquement pas eu connaissance de la naissance d'un tel tarif), la CWAPE, quant à elle, s'oppose à cette volonté. 

Le verdict tombera prochainement. Et puisque nous ne pouvons prédire l'avenir, nous ne saurions que vous conseiller de tenir compte de ce tarif dans le calcul de rentabilité de votre future installation... 

Pour plus d'informations : 

Des questions ? Envie d'en savoir plus ? 

Contactez-nous !