Rappelez-moi

Comment diminuer sa facture de chauffage ?

Les ménages belges consacrent chaque mois entre 130 et 150 euros à leur facture énergétique, selon les statistiques de l’UE sur le revenu et les conditions de vie. Trop ? Voici plusieurs pistes pour tenter de la réduire.

Isoler correctement le logement

C'est une des bases pour réaliser des économies. Surtout si votre logement est ancien. Vous ne savez pas par où commencer ? Des primes sont disponibles auprès des Régions. En Wallonie, elles sont même conditionnées par un audit préalable du logement à partir du 1er juin 2019. Avantage : cela vous permettra d’identifier où il est le plus efficace d'agir. Une isolation du toit et des fenêtres à double vitrage constituent un minimum. Vous pouvez aussi agir simplement. En protégeant vos tuyaux de chauffage, en plaçant des feuilles réfléchissantes derrière les radiateurs...

Remplacer votre chaudière

C'est aussi un incontournable. Par rapport à une chaudière de 15 ou 20 ans, une nouvelle installation fait gagner jusqu'à 30 % ! Les chaudières actuelles – gaz, mazout, pellets, biomasse ou pompes à chaleur – offrent en effet d’excellentes performances. L'investissement est certes conséquent mais il peut être amorti en 10 ans voire moins. Des primes régionales existent ici aussi.

Autre solution pour diminuer l’impact du remplacement de la chaudière sur votre budget : la location de chaudière ! Un nouveau service offert par la société Dauvister. Ce contrat « omnium » comprend l’installation, le contrôle périodique, la maintenance et le monitoring pour moins de 50 € par mois. Et au bout de 10 ans, vous devenez propriétaire de la chaudière.

À noter qu'en cas de remplacement, vous n'avez plus le choix : une directive européenne impose des appareils avec un rendement et des normes environnementales plus élevés. Comme les chaudières à condensation.

Contrôler votre installation

Une chaudière correctement entretenue et contrôlée consomme facilement 10 % de moins. En ce domaine, il y a d'ailleurs des obligations légales. En Wallonie, un contrôle du bon fonctionnement doit être effectué tous les 3 ans sur les chaudières au gaz et tous les ans sur les chaudières au mazout. À Bruxelles, c'est respectivement tous les 2 ans et tous les ans. C'est l'occasion de procéder en même temps à un nettoyage. Un ramonage des conduits d'évacuation est également utile. N'oubliez pas de purger les radiateurs avant chaque hiver. Ni d'enlever la poussière qui s'y est déposée. Et en tout temps, laissez-les bien dégagés.

Chauffer à bonne température

Pourquoi ne pas chauffer un peu moins vos pièces et opter pour un bon pull ? Diminuer de 1°C la température permet en effet de réduire la consommation de 7 %.

De la même façon, garder un boiler à 60°C paraît suffisant. Lorsque vous êtes absent, la règle reste de baisser le thermostat (tout en évitant de descendre en dessous de 10°C, pour éviter l'humidité). Autre conseil : veillez à moduler le chauffage selon les pièces. Un salon sera davantage chauffé que les chambres. Des vannes thermostatiques sur les radiateurs vous faciliteront la tâche. Tout comme les thermostats connectés, qui sont contrôlables à distance et qui suivent les consommations en temps réel.

Comparer les prix des fournisseurs

Faire jouer la concurrence est toujours utile pour tenter d'obtenir du gaz meilleur marché. Les sites de comparaison sur Internet sont nombreux. Celui de la CREG, l'autorité fédérale de régulation, permet aussi de vérifier si votre contrat n'est pas devenu trop ancien. L'important est de choisir un abonnement qui corresponde le mieux à vos besoins. Pour rappel, changer de fournisseur peut se faire à tout moment et sans indemnité, à condition de respecter un préavis d'un mois.

N'hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire !