Devis gratuit ! cliquez ici pour réduire votre facture d’énergie

6 précautions pour éviter une intoxication au CO

On pense souvent que le seul et unique responsable des intoxications au CO est le chauffe-eau au gaz. Pas du tout ! Quasi tous les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sont concernés. Comment s'en préserver ?

Une intoxication au CO ? Impossible, vous vous chauffez aux pellets. Détrompez-vous ! Que votre installation de chauffage soit au gaz, au mazout, au bois, au charbon, aux pellets, etc., centrale ou d’appoint, vous pourriez être confronté à une intoxication au monoxyde de carbone. Seul le chauffage électrique et les appareils au gaz naturel « étanches » de type C ne présentent pas de danger (ils fonctionnent indépendamment de l’air de la pièce.)

L’intoxication résulte d’une combustion incomplète du combustible. Elle peut se produire à cause d’un brûleur défectueux, d’une vieille chaudière, d’un tirage de cheminée insuffisant ou d’un manque d’entretien.

Pour anticiper et éviter le pire cet hiver – les accidents surviennent majoritairement entre octobre et avril – quelques mesures de précaution s’imposent…

1. Faire contrôler régulièrement son installation

Le contrôle périodique des installations de chauffage est obligatoire en Belgique : tous les ans pour le mazout, le bois, le charbon ; tous les 3 ans pour le gaz naturel en Wallonie et à Bruxelles, tous les 2 ans en Flandre. Entre deux contrôles périodiques, et en cas de doute, vous pouvez solliciter un technicien agréé pour un nettoyage ou vérifier les réglages. Plus vous serez aux petits soins pour votre chauffage, moins vous encourez de risque d’intoxication au CO.

Une astuce pour vos appareils au gaz ? Une flamme orange-jaune indique un manque d’oxygène. En cas de combustion correcte, la flamme est bleue. Veillez aussi à ce que vos appareils ne présentent aucune trace de corrosion, rouille ou suie.

2. Ne pas négliger la ventilation

L’apport permanent d’air frais est indispensable dans les pièces où sont installés vos appareils de chauffage. Si nous pensons à bien isoler nos maisons, nous négligeons souvent la ventilation. Bref, ne lésinez pas sur les ouvertures, les grilles de ventilation, les extracteurs d’air. Des fenêtres et des murs couverts de vapeur peuvent indiquer une évacuation insuffisante des gaz de combustion.

3. Surveiller la cheminée

Assurez-vous que l’évacuation des gaz de combustion soit toujours suffisante. Faites ramoner votre cheminée et contrôler les conduits d’évacuation à chaque contrôle périodique.

4. Remplacer sa vieille chaudière de plus de 15 ans

Une chaudière âgée est une chaudière qui tombe plus souvent en panne, dont le rendement chute et qui peut causer une intoxication au CO ! Demandez-nous conseil, nous évaluerons s’il est temps de remplacer votre chaudière de plus de 15 ans.

5. Eviter les chauffages d’appoint à combustion

Si vous ne pouvez pas vous en passer, essayez toutefois de ne pas les utiliser de façon permanente. Ou privilégiez un système électrique. Pour les appareils au bois ou au charbon, éliminez régulièrement les cendres. Et n’utilisez jamais ce type d’appareil dans une chambre !

6. Ne ratez pas le bulletin météo

Ce n’est pas une blague ! Une chute (ou une hausse) brutale de température, des vents forts ou trop calmes, peuvent avoir une incidence sur les risques d’intoxication au CO. Dans ce cas, le journaliste météo vous invitera toujours à être vigilant.


Category :   L'actualité